Le pourpier

Bien mieux que de nombreux compléments alimentaires, et en libre service dans la nature : le pourpier.

Bienfaits du pourpier ?

Souvent considéré comme une « mauvaise herbe », le pourpier contient plus d’ Omega 3 que de nombreuses huiles de poisson! Il a également l’un des plus hauts niveaux de vitamine A de tous les légumes à feuilles vertes (1320 UI/100g, fournit 44 % des AJR). Les aliments riches en Vitamine A peuvent nous aider à nous protéger de nombreux types de cancer et contribuent à améliorer la santé des yeux.

Le pourpier regorge de deux types de pigments alcaloïdes de bétalaïne – des bétacyanines rougeâtre et des bétaxanthines jaunes, qui sont également des antioxydants et des antimutagènes. Dans le pourpier se trouvent également de la vitamine C et les vitamines du complexe B, y compris la riboflavine, la pyridoxine, la niacine, ainsi que des caroténoïdes, des oligo-éléments comme le fer, le magnésium et le calcium.

Sur le plan nutritionnel, et au même titre les autres légumes à feuilles vertes, le pourpier renferme une quantité intéressante de bêta-carotène, un précieux anti-oxydantqui aide à prévenir le vieillissement cellulaire.

Le pourpier est également réputé pour être riche en vitamine B9, que l’on appelle aussi les folates. Cette vitamine joue notamment un rôle important dans la formation des globules rouges, le fonctionnement du système nerveux et du système immunitaire. L’ANSES classe d’ailleurs les légumes à feuilles vertes dans le top 5 des aliments qui sont les meilleures sources de folates.

Enfin, on peut souligner une teneur notable en potassium et aussi en magnésium, des minéraux qui sont impliqués entre autres dans le bon fonctionnement des muscles, de système cardio-vasculaire et du système nerveux.

On le trouve dans la nature, c’est le pourpier sauvage, mais pourrez aussi en trouver au marché, car comme beaucoup d’herbes « folles », cela revient au goût du jour, notamment sur les tables des grands chefs! Il revient de plus en plus sur les étals, où vous le trouverez tel quel, ou en mélange avec d’autres jeunes pousses : il fait en effet partie du fameux mesclun.

Contrairement à ce que son nom laisse supposer, les feuilles du pourpier sont d’un beau vert foncé. Fiez-vous à elles pour le choisir sur le marché : les feuilles fraîches sont toujours bien fermes et d’un vert intense ! Quant à la saison du pourpier, elle s’étend de juin jusqu’à septembre/octobre pour la variété d’été. De novembre à fin février, c’est le pourpier d’hiver qui prend le relais !

Le pourpier en cuisine…

Comme pour la plupart des plantes « médicinales », vous préférez le manger cru pour profiter au mieux de ses vertus. Vous aurez ainsi aussi le plaisir de son goût acidulé, et de sa texture croquante.

Première étape : le nettoyer. Procédez exactement comme pour une salade classique, en éliminant les feuilles jaunies, en retirant les racines s’il y en a. Vous n’avez plus qu’à rincer le pourpier et à le passer à l’essoreuse à salade!

Ainsi préparé vous pourrez préparer une délicieuse salade de pourpier, en laissant libre court à votre imagination, soyez créatifs!

Ne pas conserver plus de 2 jours pour bénéficier de ses vertus. L’idéal étant de le cueillir au dernier moment.

Mes suggestions:

Comme pour tout ce qui est nouveau, je vous conseille d’entre mettre peu pour faire découvrir à vos convives. Utilisez donc le pourpier comme un plus dans une salle composée.

Crevettes avocats au pourpier. Hareng pommes à l’huile, au pourpier. Chèvre miel au pourpier…. etc. Bref, ajouter du pourpier à vos prédations. Quelques feuilles dans vos sandwichs, vos wraps… Pensez aussi aussi au pesto: haché menu avec de l’huile d’olive. Les pesto d’herbes sauvages sont très tendance, et appréciés en condiment, en tartinade à l’apéro!

J’ai également testé les « chips », les feuilles juste plongées rapidement dans l’huile chaude à 180°.

Si je préfère le consommer cru, je l’utilise aussi cuit, en mélange avec d’autres légumes de saison par exemple.

Pour la cuisson, chez moi c’est Vitaliseur car la cuisson vapeur douce permet de conserver au mieux les propriétés des aliments. A défaut, privilégiez une cuisson à l’étuvée avec de l’huile végétale ou poêlé comme des épinards.

 

Et beaucoup d’autres ressources! suivez le lien…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s